Bandeau

Dégustation à Thème : Les vins naturellement doux

Lundi 12 décembre 2016 au restaurant L’Incontournable à Aix-en-Provence, une vingtaine de membres ASAMP ont participé à une dégustation-conférence sur les vins naturellement doux animée par Pauline qui avait invité Sébastien, le maître de chais du Domaine des Masques, afin de nous expliquer les difficultés de ces types de vinification.

D’abord, un rappel sur les différents vins naturellement doux et les différentes techniques d’élaboration :
- Passerillage, ou déshydratation à l’air, qui peut se pratiquer sur souche ou hors souche.
- Pourriture noble, ou botrytis cinerea.
- Vin de glace / cryoextraction, qui demande des températures de -7° C à -12 ° C.
- Techniques artificielles, telles que l’osmose inverse et l’évaporation sous vide.
- Par « infusion » façon Tokaj en Hongrie.

En France la grande partie des régions viticoles françaises produisent de VND AOP, dont le plus renommé reste le Sauternes.
Sébastien nous a rappelé le fonctionnement de la pourriture grise ou noble suivant son développement, la complexité du SO2 et du sucre, et les problèmes de piqure acétique de ces types de vins.
Ensuite, une dégustation des différents vins apportés par les participants nous a permis d’apprécier leur complexité avec des mets et fromages commandés par notre hôte Pierre et préparés par le restaurateur.

Vins dégustés :

1.Côtes de Bergerac 2014 avec un nez soufré mais une bouche harmonieuse et fruitée.

2.Vin de pays de Gascogne 2008 marqué par la truffe et une finale encore très fraîche.


3.Domaine des Masques 2012 avec ses notes de miel et de poire avec de l’élégance et une pointe d'amertume. 



4.Moût des raisins frais partiellement fermenté Revelette 2013
Un nez très épicé avec une bouche sirupeuse avec une finale longue avec de la minéralité. 



5.Condrieu 2015 avec un défaut avec des notes de piqûre acétique 



6.Vin de Pays de Méditérranée Domaine de la Navicelle
Un nez et une bouche marqués par des notes madérisées



7.Coteaux du Layon Chaumes 1er cru 2014
Un nez sur les fruits exotiques (ananas), la bouche est souple, fraîche et équilibrée 



8.Vin de France Clairette 2005 terre des chardons sur l’aire des Costières de Nîmes : Une impression d’eau de vie, puis une attaque chaleureuse suivi par de la douceur avec de la minéralité 
À boire après le repas 



9.Monbazillac 2000
Un nez mono-arôme marqué par le safran, une bouche douce, plutôt linéaire. Vin arrivé à son apogée.



10.Côtes du Jura Vin de paille 2008 : avec un défaut odeur de soupe déshydratée. 



11.Sauternes 2010 : Tout en progression - a besoin de vieillir. 



12.Sauternes 1er cru 1996
À carafer ; complexe sirupeux avec de la fraîcheur.

Visite de la confiserie Parli

Après la dégustation et le déjeuner léger qui l’accompagnait, nous quittons L'Incontournable pour descendre le cours Mirabeau bordé de ses chalets de Noël et rejoindre une institution aixoise : la confiserie Léonard Parli.
En 1874, un banquier suisse tomba amoureux du calisson et déposera la forme de la boîte ainsi protégée et toujours d'actualité.

Cette spécialité aixoise IGP est composée d'amande, melon et orange confite. Sa forme serait inspirée du sourire de la reine Jeanne et le calin soun est un câlin en provençal !
Place à la dégustation : pâte d'amande, calisson, orange confite, délicatesse (praliné enrobé de meringue), Valentine (suprême de clémentine trempé dans du chocolat noir) et autre spécialité aixoise moins connue : le biscotin (noisette enrobée de biscuit croquant à la fleur d'oranger).

Un grand merci à notre chaleureuse hôtesse fidèle à cette belle maison depuis 45 ans pour ses explications et sa sympathie.
Ainsi se termine une journée riche en saveurs que nous retrouverons avec plaisir pendant les fêtes.
Un grand merci à nos organisateurs et nos intervenants – Pauline, Pierre, Stéphane et Sébastien – pour une dégustation à la fois pédagogique, chaleureuse et gourmande.

Bon bout d’an !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir