Bandeau

Le Pharo a du Palais

C’est une tradition depuis 10 ans, l’association des Vignerons de la Sainte-Victoire, présidée par le président Olivier Sumeire, nous a conviés à cette soirée parrainée par Lionel Levy chef exécutif de l’Hôtel continental à Marseille. Et en présence de nombreuses personnalités du monde politique, d’invités prestigieux.
Cette année Michel Hermet Président de l’UDSF nous a honorés de sa présence.

Et c’est Le lundi 30 mai 2016, dans ce cadre magnifique – au soleil couchant, un léger Mistral faisait virevolter les écharpes des dames élégamment vêtues, avec une vue imprenable sur la baie de Marseille, qu’un public  choisi mais néanmoins très nombreux avait répondu présent à l’invitation du président Olivier Sumeire pour cette belle soirée
Ils sont tous là les vignerons, fiers de nous faire découvrir leur dernier millésime, leur petit dernier, leur bébé... en blanc et rosé, mais aussi des millésimes plus anciens notamment en rouge.

L'appellation AOP Sainte-Victoire

Pour parler en quelques mots de la Magnifique appellation AOP Sainte-Victoire, obtenue par décret le 10 février 2005 pour les vins rouges et les vins rosés (les blancs étant en cours de reconnaissance).
Des mots clés, qui sont la ligne de conduite des vignerons, comme une devise.
Rigueur et excellence.


Les 2643 ha du Vignoble de la Sainte-Victoire bénéficient d’un terroir d’exception propice à l’élaboration de grands vins, et certainement l’un des plus naturels de France. L’appellation est situé à l’est d’Aix-en-Provence, au pied de la montagne éponyme immortalisée par Cézanne.
Un cahier des charges plus sévère que sur l’ensemble de la Provence, un rendement limité, sélection des meilleures parcelles, un élevage pour les rosés jusqu’au 1er septembre de l’année suivante, les rouges jusqu’au 1er septembre de l’année suivante.
Ces dispositions illustrent bien la volonté des Vignerons de la sainte-Victoire de s’orienter vers l’excellence avec des vins de gastronomie.
Les Vins de La Sainte-Victoire bénéficient d’un ensoleillement exceptionnel  et d’un climat aux tendances légèrement continentales, protégé au sud des influences maritimes par le Mont Aurélien e le Massif de la Sainte-Beaume.
L’action du Mistral est bénéfique et assainit le vignoble.

2015 a été bienveillant pour cette appellation prestigieuse de la Provence.
Les Vins rosés et blancs présentent une belle homogénéité.

Les blancs :

(en cours de reconnaissance) Robes pâles, avec reflets verts, des notes florales, acacia, seringat, miel, fruit jaune à chair blanche, la poire, et un bel équilibre, apporté par des nuits plus fraîches que sur l’ensemble de la Provence.

Les rosés :

avec des robes pâles, cédant à la tendance, sont fins et élégants, avec une minéralité, craquants avec une belle matière, des notes de petits fruits rouges, framboise et groseilles, mais aussi litchi, pèche de vigne, agrumes pamplemousse pomelos, avec souvent des finales épicées.
Certains présentent plus de matière, ce seront des rosés de gastronomie.

Les vins rouges :

Il faudra patienter un peu pour les apprécier, ils sont très prometteurs et s’inscriront dans la gamme des vins de garde. Avec une grande maturité phénolique, les robes sont intenses, aux notes de fruits rouges et noirs très mûrs, la finale est épicée, longue avec une parfaite balance Tanins/acidité.


Cette année l’ASAMP est partenaire de l’évènement, à l’initiative de Gisèle Marguin, Maître-Sommelier de l’UDSF et Présidente,  en préambule du salon.
3 ateliers ont été présentés aux 70 personnes qui ont pu bénéficier des connaissances des intervenants :

Nadine Rosier, Sommelier-Conseil
Christophe Carreau, Sommelier-Conseil
Pierre Châtelain, Sommelier et propriétaire du restaurant l’Alcôve à Aix-en-Provence.
Cédric Dubois, Sommelier et propriétaire du restaurant le Moulin de la Sambuc
Hakob Heyssayan, Chef Sommelier au Relais des Moines aux Arcs (1° Michelin)
Stéphane Opiard, Maître-Sommelier de l’UDSF et Secrétaire Général de l’ASAMP
Christian Scalisi, Maître-Sommelier de l’UDSF.
Une première expérience qui a été bien applaudie.
De nombreux Sommeliers de l’ASAMP mais aussi du Languedoc voisins sont venus déguster et rencontrer les vignerons.

Nous avons aussi pu découvrir les variations autour du fromage de chèvre frais de Marseille organisé par « Tables 13 ».


En fin de soirée un défi culinaire avec 6 stagiaires de l’Ecole de la 2ème chance, coachés par 3 grands chefs de Gourméditerranée.
René Berges, Restaurant la Table de Beaureceuil à Beaurecueil
Daniel Luperini, food truck l’Emporte pâtes à Marseille
Gilles Carmignani, la Table de l’Olivier à Marseille

Le jury composé de :
Gisèle Marguin, Présidente de l’ASAMP
Lionel Levy, chef étoilé l’Hôtel Intercontinental à Marseille
Olivier Sumeire, Président de l’Association des Sainte-Victoire
Caroline Génosi-Herpin, bloggeuse gastronomie.
Ces 6 jeunes ont donné le meilleur d’eux même pour offrir au jury des plats très bien élaborés, d’où la difficulté à choisir...



Nul doute que ce millésime du Pharo a du palais est un succès sans cesse renouvelé, et nous sommes heureux de pouvoir y participer.

Un grand merci aux vignerons de la Sainte-Victoire, ambitieux, visionnaires, besogneux  et respectueux,  à l’écoute  de leur terroir, pour que la vigne donne le meilleur d’elle-même, vous faites honneur à la Provence.
Dans chacune de vos bouteilles, il y a le reflet de  votre âme, votre personnalité et tout l’amour que vous avez mis à élaborer ce divin breuvage.

Merci au Président Olivier Sumeire, votre travail est remarquable, et à Céline Doudon pour son écoute et sa patience.

A l’année prochaine.

Gisèle Marguin présidente de l’ASAMP

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir