Bandeau

Lundi 4 juin : Domaine de La Croix à La Croix Valmer (83)

Le domaine et le travail dans les vignes

Le travail à la cave :

Les vins :

 

 

 

Le domaine et le travail dans les vignes

En 2001, le Domaine à l’abandon, a été racheté par le groupe Bolloré.

Plus vaste AOC Côtes de Provence en cru classé (108 ha en pleine production)

700 000 cols par an, Plus grosse production  en cru classé et le plus ancien.

L’Équipe est en place depuis plus de 10 ans

Le Chef de culture  Olivier a restructuré le vignoble qui était en désuétude.

Entre  l’arrachage des vignes en 2004 et la replantatation, il a fallu attendre 4 ans avant de produire à nouveau du vin.

La replantation s’est effectuée  de 2002 à 2018.

10 cépages pour les rosés : grenache (25%), mourvèdre (25%), cinsault (20%), syrah (15%), cabernet sauvignon, tibouren et rolle

Rouge : syrah (90%), mourvèdre (10%)

Blanc : rolle (vermentino) 100%

Sols schisteux, donc  acides, que la vigne préfère aux sols argilo - calcaires

3309 porte greffe très quantitatif cf. Côte rôtie pour l’intégralité du vignoble

Limite AOP 55 hL/ha

4650 pieds ha

ébourgeonnage 2 sarments deux grappes chacun. Pour les rouges 2 sarments avec 1 grappe chacun

Fumure uniquement matière organique potasse pour améliorer l’absorption des minéraux dans le sol

Labour

Désherbage foliaire

 Le Millésime 2018 sera  compliqué à cause de la pluie printanière qui perdure

Agriculture raisonnée sur le principe de l’observation

85% de rosé

Vendanges mi août

Le cabernet sauvignon est arraché car ses résultats sont mauvais ici, place à la syrah, au grenache et au cinsaut

Pression mildiou et oidium à cause des influences maritimes

Vignoble ventilé (il y a du mistral) néanmoins la rosé matinale est nuisible

 

Le travail à la cave :

Vendanges nocturnes dès mi août de 2h du matin à 15h

Helene chef de Cave depuis la création du domaine.

Vinification :

-        Les rosés et les blancs sont issus d’une fermentation en cuve inox à 16° après macération, pressurage et clarification

-        Les rouges sont obtenus après une macération dite « préfermentaire » à 10° puis fermentés et macérés encore 3 semaines pour favoriser l’extraction de la couleur, des arômes et des tanins

Tiré bouché mise en carton par société spécialisée sur le domaine

15j à 21j de repos après mise

70000 cols embouteillés / semaine

1+1 rondelles de liège en haut et en bas du bouchon aggloméré

Pur liège pour les hauts de gammes

Bouteille stérilisées avant mise

Cuves inox polyvalentes

Échangeur tubulaire qui diminue la température du jus à 10•C

3 pneumatiques

40 à 45 tonnes de raisin / jour

Vinif parcellaire en démarrant par le grenache

Séparation des presses

Bourbes filtrées tangentielle

Pré fermentaire

Bourbes stabulées (20% du volume)

Levurage varié

15j de FA

1 cave de vinification par domaine : La Croix et la Bastide blanche qui rassemble 15 ha.

Collage à la bentonite

Mise en janvier

Steeve du cabinet de Michel Rolland participe aux degustations avec l’équipe du Domaine et M. Rolland.

Lies doivent représenter 2 % de leur production pour être ensuite dirigées vers les  Distilleries à Brignoles et Draguignan.

Dégazage de flux d’azote

 

La commercialisation :

Les US achètent 30% du volume de l’appellation

Leur camembert : 60% national

Engouement des US pour le rosé de Provence qui achèteraient l’intégralité de la production s’ils pouvaient…

1/5 à 1/4 de ventes au caveau, volonté de développer le marché traditionnel CHR et caviste

Mise en place d’une structure négoce prochainement pour satisfaire l’export et conserver le vin de vigneron pour le marché national

10% de rouge

Tonneliers Taransaud et Baron

Barriques utilisées pendant 3 ans

Chêne français uniquement grains fins chauffe moyenne 228L

Michel Rolland vient 4h travailler les vins en fût.

Volonté d’obtenir des notes d’élevage discrètes

Blanc bâtonné sur lies

CP cru classe 2017

Les vins :

Blanc Irrésistible 2017 :

Belle robe jaune citron brillante

Nez 1 et 2 : intense sur la minéralité  et les fruits blancs

Bouche : charnue et élégante aux notes d’agrumes

12€

 

Blanc  l’Eloge 2017 :

5% d’élevage

1e nez un peu épicé poivre blanc, physalis comme le 1e, minéral, pierre à fusil, fruit exotique : banane bois blanc complexe

Attaque fraîche et grasse, rondeur

16€

 

Rosé L’irrésistible 2017 :

Nez : Poivre blanc minéral pêche groseille framboise pamplemousse

Bouche de fruits rouges et pamplemousse fin de bouche beurrée

 

Rosé L’éloge 2017

1e nez intense, complexe

Bouche charnue, pleine, ample, bon, fraises, beau vin de repas

 

Rosé Organdi 2017

1e et 2e nez intenses, magnifique, enveloppé, délicat

Attaque douce

Bouche : mangue, violette, mûre

 

Rouge :Irrésistible 2015 syrah mourvèdre

1e nez intense réglisse, fumé, chocolat, café

Fin de bouche asséchante

 

Rouge Éloge 2005

Nez concentré, cuir, cerise à l’alcool : kirch, fleurs : iris, vanille, bois, notes de porto, osier, pruneau, olive

Magnifique vin de garde

 

Rouge Éloge 2008

Fraise en confiture, fin, complexe, osier, sous bois, menthol, grillé

Bouche : finesse des tannins fraîcheur, grillé, osier

 

Rouge Éloge 2009

Aspects visuel et olfactif épais

1e nez solaire, mure, fin de bouche fraîche

 

Rouge Éloge 2010

Mûre osier vanille, caramel, très beau

 

Rouge Éloge 2014 :

Beau nez profond : mûre, attaque douce, vin plein et fin

Pour tous les rouges, des robes profondes caractéristiques des syrah et une belle homogénéité en dégustation : bouches souples aux arômes complexes de fruits noirs, d’épices…, tanins fins et soyeux et finales élégantes. Aptes au vieillissement, ils attendent une cuisine de viandes rouges ou de gibier.

Pauline Rigaud pour la  prise de notes 4 juin 2018

Rédaction Elisabeth

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir