Bandeau

Lundi 04 novembre : Vignobles Chasson - Chateau blanc à Roussillon (84)

Jérémie Depierre (Directeur) et Pascal (commercial) nous accueillent au domaine.

Le vignoble occupe 74 ha, avec un rendement moyen de 43 hl/ha, qui est totalement autonome de la production à la mise en bouteille. La propriété a obtenu le label HVE.

 

Les sols sont très variés ainsi que les expositions  puisque les vignes sont exploitées sur les communes de Roussillon, Oppède,  Joucas et Lacoste. Au sud, est produite l’AOP VENTOUX (50 %), au nord l’AOP LUBERON (50 %).

Les vendanges sont manuelles pour les rouges et mécaniques pour les autres vins.

 La répartition des vins est la suivante :

-        35 % en rouge

-        35 % en rosé

-        30 % en blanc

85 % de la production est vendue localement soit en restauration soit au caveau.

L’année 2019 sera marquée par un printemps pluvieux qui a favorisé la croissance de la vigne puis la sécheresse a permis une bonne maturité des raisins. Pas de problème hydrique.

Nous avons dégusté 2 bruts de cuve :

-        Un grenache très fruité qui deviendra un rosé haut de gamme avec un assemblage avec 70 % de cinsault

-        Une syrah sur lie avec déjà beaucoup de tension aux arômes de fruits rouges et une finale longue. C’est très prometteur.

Pour les autres vins encore en fût, l’élevage en barrique est bien maitrisé et il n’y a pas de sur boisage.

Nous dégustons ensuite des vins en fût qui seront mis en bouteilles dans 15 jours :

-        Un chardonnay en fût neuf, avant assemblage, très aromatique avec une belle finale

-        Un assemblage grenache, syrah, carignan 2018 AOP LUBERON, très complexe (poivrons verts, caramel, réglisse, fruits rouges élégant, équilibré aux tanins très fins

-        Un 100 % grenache 2018 (MAGNIFIQUE !) issu de la parcelle « chez Josette » aux arômes de vieille rose et de pivoine, très élégant mais un peu asséchant

-        Un assemblage 70% syrah avec 30 % de grenache très gourmand

-        Une 100 % syrah un peu austère et fermée.

 

 

Au caveau, nous dégustons :

-        Querelle de famille 2018 IGP Vaucluse (60 % chardonnay, 40 % viognier) issu d’un parcellaire situé sur Oppède blanc vif avec une jolie rondeur,  un bel équilibre et une certaine minéralité. Facile à boire, il accompagne poissons ou fromages de chèvre. A servir dans les 2 ans.

-        A mon père 2018 AOP Ventoux rosé (70 % cinsault, 30 % syrah) très aromatique avec des arômes floraux (violette) ou fruités (pêche blanche)

-        Viognier vielles vignes (60 ans) 2015 élevage en fût. Elégant, frais, un nez dominé par les épices blanches et les amandes. Finale sur l’abricot.

-        A mon père AOP Ventoux rouge (carignan) issu d’une macération carbonique avec un élevage de 12 à 18 mois en fût américain.

-        La vigne oubliée AOP Luberon 2016 (syrah, grenache) robe soutenue, nez très puissant sur les épices et les fruits noirs très murs. Gourmand il appellera un gibier mais devra être carafé.

-        Amnésie IGP en vendanges tardives. Belle robe or très brillante, nez abricot, miel, brioché, toasté. La bouche est ronde ample sur des arômes de champignons, d’amandes, de coing, un finale sur une très légère amertume. A servir sur une côte de veau aux morilles.

Les prix s’échelonnent de 12 à 35 € au caveau.

Merci encore à  Elizabeth Doan de nous avoir permis de découvrir ce beau Domaine.

Elisabeth Cayol

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir