Bandeau

Finale du concours du Meilleur Jeune Sommelier de France à Paris

Carole Duval leroy et Philippe Faure Brac ont reçu un public nombreux au Théâtre de Paris mardi pour la finale du MJSF
Sous la houlette du directeur technique UDSF, Fabrice Sommier MOF Sommellerie, un jury prestigieux de sommeliers titrés dont 3 meilleurs Sommeliers du monde Philippe Faure Brac (qui a été MJSF), Serge Dubs et Paolo Basso.

En 1979, à Reims, Pierre Paillardon devenait le premier Meilleur jeune sommelier de France de l'histoire. Ce mardi 27 juin, sur la scène du Théâtre de Paris, Quentin Vauléon qui évolue depuis un an au sein de l'équipe de salle du Pavillon Ledoyen, sur les Champs Elysées, a rejoint au palmarès tous ceux qui ont marqué l'histoire de ce concours. Garçon discret, professionnel apprécié, le jeune Breton a signé une performance marquée par la régularité au cours d'une finale qui a abordé différents aspects du métier.

Face à leurs adversaires qui sont aussi devenus des amis au cours de ces deux jours passés ensemble, Bastien Debono (Oustau de Baumanière), Corentin Meyer (Relais Bernard Loiseau) et Aymeric Pollenne (The Lanesborough) ont prouvé qu'ils avaient toute leur place à ce niveau et mérité les félicitations des sept autres candidats pour qui l'aventure s'est achevée au terme de la demi-finale.

Que d’émotion pour Stéphane et Gisèle venus encourager et soutenir Bastien, et n'oublions pas Raphaël Gras, membre ASAMP qui figurait également dans les 11 demi-finalistes, quel honneur pour nous.

Avec une vidéo de l’événement en direct sur facebook, nous avons eu des milliers d’internautes du monde entier.

Atelier 1 : une analyse sensorielle d'un grand vin blanc et trouver le nom de 5 spiritueux à l'aveugle
Atelier 2 : réaliser le service de vins au verre grâce au système "Eurocave" suivant la commande du Maître d'hôtel
Atelier 3 : une présentation de l'appellation Cour Cheverny auprès de 5 clientes
Atelier 4 : une suggestion d'accord mets et vins avec un met dégusté la veille et les Champagnes de la maison Duval Leroy

Sur le même atelier, une pensée à Alain Senderens décédée la veille de la final.

Tout le monde a cru que c'était fini, mais après avoir rassemblé les 4 finalistes, une question subsidiaire sur la législation au niveau des produits AOC.

Bastien a fait une excellente prestation, très pro, des connaissances qui le mèneront très vite vers titre mérité.
Bravo pour ton travail, tu es un bel exemple pour les jeunes qui ont choisi ce beau métier, l’ASAMP est fière de toi.
Merci à Christian Scalisi qui l’entraîne, ils ont ensemble fait un beau travail.

Et tous auront sans doute l'occasion de revenir au premier plan dès 2018 avec les sélections du concours Un des meilleurs ouvriers de France (nous avons des postulants à l’ASAMP) puis du Meilleur sommelier de France.

ALLEZ BASTIEN !!!!

Gisèle Marguin, chargée de communication

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir