Bandeau

Visite du Château de la Roque Forcade à Peypin

Le lundi 11 décembre 2017
A l’initiative de Jérôme  Kermoal

Il fallait du courage pour affronter la tempête qui sévissait ce 11 décembre, mais la curiosité l’a emporté... et nous sommes sous le charme.

Domaine de caractère niché au cœur de la Provence, le Château de la Roque Forcade est idéalement situé à Peypin, à 25 mn d’Aix-en-Provence et de Marseille.

Laurence et Frédéric Morizot se sont pris de passion pour ce Domaine délaissé pour le faire revivre, les sols particuliers propices à la vigne sont  découverts pour le grand bonheur des nouveaux propriétaires.

Laurence nous confie :
En 2011 mon mari a décidé d’arrêter son activité de directeur commercial dans  la zone sud de France pour un constructeur automobile, afin de pouvoir me seconder sur un nouveau site en construction et s’occuper de notre fille.
Cette nouvelle entreprise nous ayant pris beaucoup d’énergie, nous avons décidé en 2014 de déménager afin de nous rapprocher de nos entreprises.
Mon mari souhaitait retourner aux sources car depuis cinq générations ils étaient paysans, et moi je ne voulais  travailler directement qu’avec des entreprises, indépendantes.
Par chance dans mes recherches j’ai trouvé l’annonce de vente du domaine de la Doria.
Celui-ci était en vente depuis plus de cinq ans avec plusieurs prétendants au titre.
Le prix d’acquisition été très important mais j’ai suggéré à mon mari « dans la vie il faut oser, qui ne tente rien à rien, et s’accrocher à nos rêves, essayer de vivre de notre passion ensemble. »
Il m’a fallu trois ans pour trouver la solution d’acquisition. Pas sans mal et sacrifices, comme on peut imaginer.
Fin janvier 2016 nous avons acquis le domaine et entrepris une très grosse année de reconstruction, aussi bien mon mari dans les terres que moi dans les différents bâtiments, aménagement extérieur et identité commerciale.
Aujourd’hui nous essayons de transmettre notre passion tout en conservant l'âme du domaine et patrimoine provençal.
Les bâtiments de réception sont érigés.
Mille idées foisonnent pour faire de ce Domaine un lieu où recevoir professionnels et amoureux de belles découvertes.

Dès l'arrivée, nous sommes reçus par Laurence et Fréderic Maurizot, propriétaires depuis 2 millésimes de ce domaine.  Nous avons eu la chance d'écouter Frédéric nous expliquer avec passion l'histoire de ce domaine qu'il a repris alors que ce dernier était à l'abandon et qui à ce jour le restaure en y implantant la biodynamie.

Frédéric nous a conviés autour d'une table pour nous expliquer comment il avait tout d’abord expertisé ses sols. Son but était de  découvrir l'âme de son domaine, pour le conduire avec le plus de respect possible.

Il nous explique également  comment il a implanté quelques ruches et espère d'ici 2 a 3 ans en avoir une quarantaine, car pour lui ses abeilles sont le facteur maître de la biodynamie et de la pollinisation.

Après de longs échanges passionnés, nous sommes passés à la dégustation et nous avons commencé par les rosés :

• La cuvée Renaissance 2016 issue d'un encépagement de Cinsault (80%), Cabernet Sauvignon (5%) et Syrah  (15%)

Magnifique rosé de gastronomie sur des notes de fruits rouges (légèrement vineux) avec une belle finesse  et une forte teneur en bouche, parfait pour accompagner une cuisine méditerranéenne comme par exemple un filet de loup cuit avec une pointe d'huile olive agrémenté de petits légumes de saison juste caramélisés.

• La cuvée Rencontre 2017 assemblage de Cinsault et Cabernet

Rosé plus de plaisir,  les notes d’agrumes dominent, avec une  belle harmonie en bouche et une acidité apportant la finesse, vin  parfait pour accompagner des grillades entre amis.

Le rouge a suivi :

• La cuvée Rencontre 2017 issue de Syrah 90% et Cabernet 10%

Vin plein de fruits  et d’épices avec des tanins fondus, une  puissance aromatique large,  une belle tenue en bouche.
J’accompagnerai bien ce vin autour d'un plat provençal typique.
La soupe au pistou ou sinon de jolis râbles de lapin cuits dans une sauce à la moutarde et de petites pommes de terre fondantes, le tout recouvert de thym et romarin.

Puis est venu le temps des expériences où nous pouvions faire nos propres assemblages de cépages brut de cuve. Personnellement,  je reste sur l’assemblage Syrah et Cinsault à 50% chacun. Pour un équilibre parfait me semble-t-il.

Nous avons lors du buffet, pu goûter aux magnifiques confitures de Laurence, à l’huile d’Olive du Domaine.

Voici le moment de se quitter, notre Président ASAMP Stéphane OPIARD remercie  Laurence et Frédéric pour leur accueil et leur gentillesse. Il leur remet le bel ouvrage  l’Atlas des vins, dernière édition élaborée en collaboration avec l’UDSF, histoire pour nos hôtes d’un jour de réviser les vins des autres régions.
Nous reviendrons, c’est certain !

Gisèle et Yann

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir