Bandeau

Journée de début de saison au Château de Calavon

Voici ouverte la saison 2018-2019 pour les membres de l’ASAMP !

 

Ce lundi 24 septembre 2018 nous étions une quinzaine de membres de l’association des sommeliers d’Aix Marseille à nous retrouver au château de Calavon à Lambesc pour la journée annonçant le début de la saison gustative 2018-2019.

 

 

Une journée re-découverte des vins du château puisque notre dernière dégustation

remonte à ... 2012 !

Nous avons tous apprécié la qualité des vins, que ce soit en appellation coteaux d’Aix en Provence ou même en Châteauneuf du Pape !

 

Le Château de Calavon c’est : 70 ha de vignes en appellation coteaux d’Aix en Provence principalement, situé autour de Lambesc, domaine qui appartient à la famille Audibert depuis 5 générations. C’est également 10 ha d’oliviers.

http://www.chateaudecalavon.com/

 

 

En 2014 Michel Audibert, qui souhaitait faire des vins rouges sur une appellation

prestigieuse, fait l’acquisition de 6 hectares en Châteauneuf du Pape (les vignes,

principalement du grenache, sont situées sur la commune de Courthézon). Le domaine porte de nom de « Le jas des Papes » en référence à la petite bergerie située sur la propriété. Ce domaine propose 1 vin rouge à plus de 90% de grenache, et une cuvée « carré rouge » à très forte majorité de Syrah. Un vin blanc (100% clairette) est également disponible. Ce vignoble est en restructuration pour pouvoir proposer des vins d’assemblages. Sur leur premier millésime (2015) 8000 bouteilles de vins rouges et 1500 bouteilles en vin blanc sont disponibles.

 

Concernant le Château de Calavon nous avons pu déguster une belle verticale en rouge (cuvée du Château et cuvée Réserve) ainsi que 3 millésimes en vin blanc (la cuvée du Château).

En vin hors classement nous avons pu découvrir un vin 100% Carignan vinifié en

macération carbonique. Nous avons également dégusté 2 millésimes de plus de 10 ans, en magnum : la réserve rouge 2007 et le Château en 2003.

Des vins qui ont retenus toute notre attention !

 

Nous remercions Isabelle Vassalo et Sébastien Phillibert (maître de chai pour les 2

domaines) de l’accueil qu’ils nous ont réservé.

 

Virginie FAURE

 

Et voici les commentaires des vins :

 

 

Château de Calavon Blanc 2017

Couleur : Blanc

Millésime : 2017

 

Cépage : 70% Rolle / Sémillon / Sauvignon / Clairette

 

Info : Elevage sur lie pendant 6 mois en ½ Muid de 3 vins

 

Couleur jaune clair, reflets argentés, limpide, de belles larmes présentes et lentes.

Un premier nez agréable et expressif, un aromatique flatteur porté sur le citron, la

verveine, le tilleul et les fruits blancs. Une attaque fraiche, emporté par l’ampleur et la

gourmandise, une final légèrement saline et amer, loin d’être dérangeante, au

contraire nous fait un peu saliver et donne envie de continuer à découvrir ce blanc.

Un vin tout en harmonie, avec une bonne longueur, bien représentatif de l’appellation

et du millésime. A consommer dès maintenant ou attendre 2, 3 ans.

 

Accord M/V : Fruits de mer, tartare de saumon aux agrumes

 

Château de Calavon Blanc 2016

Couleur : Blanc

Millésime : 2016

 

Cépage : 70% Rolle / Sémillon / Sauvignon

 

Vinification : Elevage sur lie 6 mois en ½ Muid de 2 vins

 

Couleur Jaune clair, nez intense, arômes de fruits jaunes mûrs,

épices, miel d’acacias. En bouche une attaque sur la fraicheur, une belle rondeur, le

tout marqué encore un peu par l’élevage que le vin va digérer dans le temps,

ensemble équilibré avec une belle longueur, qui présage une bonne tenue dans le

futur. A faire vieillir encore 3 à 4 ans.

 

Accord M/V : Sauté de veau au Curry

 

Château de Calavon Blanc 2015

Couleur : Blanc

Millésime : 2015

 

Cépage : Rolle / Sémillon / Bourboulenc / Clairette

 

Vinification : Elevage sur Lie

 

Couleur Jaune clair aux reflets dorés, nez agréable, complexe, aux

arômes un peu lactés sur le premier nez, puis arrive les fruits blancs frais, les fruits

exotiques, l’ananas, la mangue, quelques notes d’élevage sur les épices douces, un

blanc qui pour un millésime chaud, est surprenant de fraicheur et non de chaleur.

Une bouche tendu, accompagné par une jolie rondeur, gourmand, élégant, les fruits

exotiques rendent la dégustation très suave. Un vin qui peut se consommer dès

maintenant mais peut aussi se faire attendre quelques années supplémentaires pour

laisser les notes d’élevage se fondre.

 

Accord M/V : Volaille de Bresse aux morilles

 

Pierre Coullomb

 

Château Rouge 2012

Il s’agit d’un vin à la robe rouge rubis assez foncé aux reflets rougeâtres, assez trouble. Le nez dévoile tout de suite des notes fruitées, des fruits rouges comme le cassis, la framboise ou encore la myrtille ainsi que des notes de violettes et de poivre. La bouche est ronde, gourmande et très soyeuse avec une prédominante des fruits des bois telle que la mûre.

C’est un vin à servir à une température de 14 ou 15 dégrés. A consommer dans les 3 ans qui suivent. Il n’y a pas besoin de l’aérer.

Se mariera à merveille avec une Joue de Bœuf à la Bourguignonne

 

Château Rouge 2011

Il s’agit d’un vin à la robe rouge rubis assez foncée aux reflets rougeâtres, assez trouble. Le premier nez est timide, après aération il dévoile des notes d’épices typiques de la Syrah telles que le poivre, le cèdre et la cannelle. Les tannins en bouche sont présents mais bien fondus et nobles, la finale en bouche reste sur des notes fruitées et une très belle fraicheur malgré un millésime solaire comme c’était le cas du 2011

C’est un vin à servir à 14 ou 15 degrés. A consommer dans les 3 ans qui suivent. Il n’y a pas besoin d’aération.

Un filet de bœuf Salers juste saisi et ses légumes croquants de Provence s’allieront à merveille avec ce joli vin.

Descriptif Bernabé PEREZ GONZALEZ

 

Réserve 2012 :

Rouge sombre aux reflets rubis tirant sur le grenat, limpide et brillant et aux larmes épaisses.
Un nez très complexe de fruits macérés, de poivre, de violette, de réglisse et de cuir.
Attaque en bouche franche ample et vive structurée par des tanins très présent mais fins et murs. Une finale longue et puissant.
Un grand potentiel de garde, à servir a 17°c avec un amphitryon de Boeuf dont le feuilletage enrobera les tanins et les champignons renforceront la palette aromatique.

 

Réserve 2011 :

Visuellement très proche du 2012, ce millésime beaucoup plus solaire traduira un vin plus puissant et plus alcoolheux.  La bouche est puissante et charpentée mais grâce à la magie du terroir, garde la fraicheur nécessaire pour ne pas le rendre austère.

Je le servirai sur un canard Apicius (recette de la Grèce antique où la bête est rôtie avec du miel et des épices) afin de dompter sa puissance.

 

Réserve 2009 :

Sensiblement le même visuel tirant à peine plus sur l'ocre.
Un nez fin racé et élégant évoquant un sous-bois de printemps (baies rouges confiturées, fougère et vetivert), la pivoine, la réglisse et le tabac blond
Une attaque souple, ample et très vite structurée par des tanins soyeux, bien que très présents, enrobés par le gras naturel du vin nous tapissant les muqueuses pour nous faire vivre une expérience presque sensuelle. Harmonieux et puissant, il montre une très belle longueur en bouche et laisse présager d'une très grande aptitude au vieillissement.
Il appelle la belle gastronomie telle qu'un carré d'agneau en croute de truffe ou encore un lièvre à la royale

Christophe Carreau

 

Jas des Papes Blanc 2017 (pas encore commercialisé)

 Belle robe d’un jaune assez intense aux reflets brillants avec de belles larmes longues et épaisses, certainement un vin riche et généreux

Nez élégant, un joli boisé discret et fin, notes gourmandes de poires blanches très mures, de vanille avec des touches mentholées

Bouche franche, bel équilibre entre le gras et la fraicheur, pour terminer sur une jolie pointe d’amertume

 Accord : asperges sauce mousseline / St Jacques marinées aux agrumes / Turbot farci aux huitres

Denis Royère et Yvon Gary

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir