Bandeau

SORTIE à Tavel

Visite et dégustation passionnante au  DOMAINE LAFOND ROC EPINE le lundi 21 janvier 2019

 

La propriété existe depuis 1780 mais c’est le grand père des actuels vignerons qui créa en 1948 la première cave particulière de Tavel.

C’est en 1970 que le nom de « ROC EPINE » s’ajoute au nom du Domaine Lafond, en mémoire d’un célèbre cheval de course Roquepine.

Le domaine couvre 38 ha majoritairement à Tavel mais également sur l’AOP Lirac plus 3.5 ha à Châteauneuf  du Pape. Les vins sont BIO depuis 2009.

Les sols sont constitués de cailloux blancs à Tavel, de terrains sablonneux sur Lirac et petits galets et sable sur Châteauneuf du Pape.

Les « Grenache » (certains datant des années 60) constituent avec les « Syrah » et les « Cinsault »  l’essentiel de l’encépagement  auxquels viennent s’ajouter  un peu de Carignan ainsi qu’un peu de Mourvèdre  sans oublier Marsanne, Roussanne, Viognier pour la production du Lirac Blanc.

Les TAVEL :

Sont vinifiés à partir de vendanges manuelles éraflées, la macération dure 4 à 8 h en pressoir ou plus si besoin

-        2018 destiné à l’export avec sa capsule à vis : belle robe brillante cuivre rose, nez de framboise, bouche gourmande typé bonbon anglais, minéral avec une finale légèrement amère. C’est un vin de soif à boire à l’apéritif ou sur une cuisine  aux notes exotiques

-        2017 : robe orangée cuivrée, nez épicé et fruits confits (orange, figue), la bouche est ample, ronde avec une belle finale gourmande. C’est un vin de tout un repas.

-        2005 : robe orangée, nez explosif de fruits kirschés et d’amande (aubépine) mais la bouche est plus discrète

-        « l’esprit de Tavel » 2016 se caractérise par sa production en biodynamie (2000 blles et magnums) et un élevage en barrique. La robe est très soutenue rubis clair, le nez est  puissant et rappelle le vin cuit et les fruits secs. A servir avec un dessert aux fruits rouges ou encore une brioche des rois.

Les Côtes du Rhône rouges

Encépagement 70% Grenache, 30% Syrah

Nous avons dégusté le 2017 et le 2015 : les robes sont soutenues, les nez intenses où dominent les fruits rouges, les bouches sont rondes, gourmandes sur les épices, le laurier, le poivre, les finales  sont réglissées et les tanins biens présents. Si le 2017 est à attendre 2 ou 3 ans, le 2015 est prêt.

Les LIRAC rouges

Ils sont produits sur des sols sablonneux à partir de Grenache (55%), Syrah (35%), Mourvèdre (5 à 10 %)

-        2016 (grand millésime) robe rouge soutenue, nez fin concentré, bouche ample avec un bel équilibre, une belle fraîcheur, une belle harmonie, les tanins sont fins, la finale réglissée. A Garder 2 ou 3 ans.

-        2015 dans le même esprit, à attendre

-        2010 A maturité, tanins soyeux, vin de plaisir

-        «  la ferme romaine » 2016 représente 15 à 20 000 blles à partir d’une sélection de vieux grenache, élevée en cuve pour la moitié et en barrique pour l’autre partie : robe concentrée, bouche veloutée, très épicée rappelant le Châteauneuf du Pape.

-        « la ferme romaine »2015 nez explosif, belle trame fin élégant. A boire.

-        « la ferme romaine »2005 millésime très concentré, robe évoluée, bouche confiturée. Belles perspectives

Les CHATEAUNEUF DU PAPE rouges

Elaborés à partir d’un assemblage de 3 terroirs différents de l’AOP  à partir de grenache (80), Syrah (10), Mourvèdre (10) présentent des robes soutenues presque noires, des nez complexes,  fins et élégants, des bouches matures. Des vins très typés Chateauneuf du Pape.

-        2016 excellent millésime

-        2015 prêt à boire

-        2013 année difficile mais qui aujourd’hui est une belle réussite

-        2005 un bon moment

Nous finirons cette belle dégustation par le LIRAC blanc issu de grenache blanc (50), de roussanne (30), de viognier (20) avec une robe or blanc, un nez de fleurs blanches, de tilleul et d’agrumes qui évoluent rapidement.

Nous avons senti dans chacune de ces bouteilles le travail de la vigne et l’effet « terroir »

Nous avons trouvé ici l’accueil d’une famille chaleureuse qui nous a fait découvrir une gamme de vins d’une rare qualité avec des prix « restaurateurs » intéressants.

Elisabeth Cayol

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir