Bandeau

18 janvier 2021 : Vignobles Lorenzetti

Une première dégustation virtuelle pour cette nouvelle année qui commence et qui, nous l’espérons, verra le renouveau pour chacun d’entre nous et de notre quotidien !

 

Charlotte Bory a orchestré de mains de maître tant la logistique que la présentation des domaines viticoles et nous la remercions de nouveau dans ces quelques lignes.

 

 

Nous avons parlé des 2 propriétés de la famille Lorenzetti du Médoc. On parlera des Châteaux Lilian Ladouys et Château Pédesclaux (les châteaux en pays bordelais désignent des grosses maisons bourgeoises ou « chartreuse bordelaise » qui étaient, à l’époque, des résidences secondaires des habitants de Bordeaux).

 

Sur l’appellation de St Estèphe la famille Lorenzetti a investi en 2008 avec l’achat du Château Lilian Ladouys qui accède au rang des crus bourgeois exceptionnel. Pendant 10 ans Françoise et Jacky Lorenzetti restructure le vignoble, jusqu’alors composé de parcelles morcelées de part et d’autre de l’AOC, en parcellaire plus ou moins regroupé autour du château. Ils passent ainsi de 45 à 80 ha de vignes. En 2018 ils rachètent 2 autres domaines (Château Tour de Pez et Château Clauzet) afin que leur vignoble ait une quantité de cabernet sauvignon plus importante. Ils passent alors à 100 ha.

Le cru St Estèphe offre des vins structurés mais faciles à boire.

Au Château Lilian Ladouys le chai est constitué de cuves inox et on y travaille en semi-gravitaire. L’utilisation des délestages est une pratique courante pour une extraction en douceur. La famille Lorenzetti souhaite que leurs vins de St Estèphe reste sur le côté fruité et accessible plus rapidement. On utilise 40 % de barriques neuves et 60% de barriques d’un vin pour l’élevage.

 Château Lilian Ladouys – cru bourgeois exceptionnel St Estèphe

 

Dégustation :

1/ La devise de Lilian 2017

55% merlot, 45% cabernet sauvignon

Elevage de 14 mois. Vendanges entre le 19 et le 29 sept. 2017

Une jolie robe bordeaux grenat avec une belle brillance.  Son nez fait ressortir les fruits rouges tels la groseille, la griotte mariés à une délicate senteur florale (pivoine) et des notes boisées subtiles. La sensation gustative est aromatique et fruitée avec ses notes de cassis, de cerises relevées par des tanins fins et une fraicheur soutenue par les épices (clou de girofle).

La suggestion du moment pour accompagner ce vin est une brochette d’agneau à la coppa et tomates confites accompagnée de navets et d’une duxelle de champignons.

A servir à 16°. Un vin de plaisir à déguster maintenant et dans les 5 ans à venir.

 

 

2/ Château Lilian Ladouys 2015

62% merlot, 33% cabernet sauvignon, 3% petit verdot, 2% cabernet franc

Elevage de 15 mois dont 30 % de barriques neuves et le reste en 1, 2 et 3 vins. Vendanges du 21 sept au 6 oct 2015

La teinte de ce vin est grenat avec une éclatante brillance. Au nez, nous avons de la douceur avec des fruits bien mûrs tels que le cassis, la mûre mais aussi des fraises assortis à des épices douces (cannelle). L’attaque est souple, ronde avec une belle harmonie. La fin de bouche est marquée par des tanins élégants soutenus par de la fraicheur qui apporte de la structure et de la longueur.

A accorder, par exemple, avec de la joue de bœuf confites au vin rouge et quelques pommes croquettes au raifort et des carottes fanes.

A servir à 16°. Un vin que l’on peut garder encore une dizaine d’année

 

 

 

En 2009 la famille Lorenzetti rachète le château Pédesclaux, alors en perte de vitesse, sur l’appellation Pauillac. A l’époque le domaine comptait 26ha, aujourd’hui on compte 50 ha dont 49 ha de vignes. Ce Château est entouré par les non moins prestigieux Mouton Rothschild et Lafite Rothschild. Pendant 10 ans une grosse restructuration du vignoble est là aussi entreprise. De plus le château sera agrandi en alliant un style moderne à l’ancienne chartreuse déjà imposante. Les bureaux de la famille Lorenzetti sont désormais situés sur l’appellation Pauillac.

 

En 2014 commence la construction d’un nouveau chai (par l’architecte JM Wilmotte) inclus dans le paysage du domaine en respectant les pentes naturelles qui seront alors utilisées pour un travail tout en gravité. Le chai est immense, il permet non seulement un travail totalement en gravité, mais il est également pensé de manière à organiser un travail tout en ergonomie (seules 4 personnes travaillent au chai à l’année). 58 cuves tronconiques sont installées afin de permettre une vinification parcellaire (les 49 ha sont divisés en 58 parcelles).

 

 Château Pédesclaux – 5ème Grand Cru Classé en 1855

Dégustation :

1/ Fleur de Pédesclaux 2016

67% merlot, 30% cabernet sauvignon

Elevage de 16 mois dans 10% de bois neuf. Vendanges entre le 29 sept et le 18 oct 2016

Un vin à la robe brillante et aux reflets rubis qui dévoile un premier nez très expressif. A l'aération se révèlent des arômes de fruits noirs, de tabac blond, ainsi que des notes reglissées.

En bouche, l'attaque est pleine et puissante, on retrouve des saveurs de cerise noire et de torréfaction dû à la maîtrise de l'élevage, la finale est agréable, accompagnée par des tannins soyeux.

A servir à 16°c et à carafer 1h avant de servir.

Pour sublimer ce flacon : un filet de canette des Dombes, sauce cacao/épices douces et mousseline de patates douces, chips de vitelotte.

 

 

2/ Château Pédesclaux 2015

52% cabernet sauvignon, 42% merlot, 6% petit verdot

Elevage de 14 mois dont 50 % de barriques.

Un vin à la robe brillante de couleur grenat profond. Un premier nez sur la réserve, à l'aération on retrouve des arômes d'épices douces, de cuir, de cassis et d'écorces d'oranges.

En bouche une texture fine et délicate avec encore cette complexité entre épices et fruit. La finale est longue et veloutée, immanquablement la marque des grands vins...

A servir à 16°C et à carafer 1h avant de servir.

Pour accompagner ce grand vin : un pigeon cuit sur le coffre flambé au Cognac, jus corsé, écrasé de butternuts et amandes torréfiées.

Virginie Faure, Stéphane Opiard et Pierre Chatelain

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir